Street art et Grande Bleue à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Vous aimez les couleurs et en particulier le bleu? Alors la promenade du littoral à Saint-Jean-Cap-Ferrat est faite pour vous!

Commandes institutionnelles et street artists indépendants

Lorsque l’on se promène dans Saint-Jean-Cap-Ferrat, point de départ de la promenade, on relève vite que la municipalité a pris le parti d’orner ses murs d’oeuvres de street art. La ville possède en effet plusieurs fresques remarquables qui résultent de commandes. Avant de vous lancer sur le chemin des douaniers prenez le temps de les admirer!

A l’entrée de la ville, sur l’avenue Denis Semeria, vous ne manquerez pas de tomber sur la fresque en trompe l’oeil de l’artiste Florent Mauduech-Deslage. Sur un fond rouge sarde, deux mouettes qui s’envolent projettent leurs ombres sur le mur, participant ainsi au relief de l’ensemble. C’est aussi la fonction du palmier peint qui fait face à un autre palmier, vrai celui-là.

Street art à Saint-Jean-Cap-Ferrat
Florent Mauduech-Deslage

Sous le petit passage qui mène au quai Virgile Allari c’est Murielle Tisserand qui a égayé de ses couleurs vives cet endroit autrement plus sombre. Les poissons locaux, sardine, dorade, rascasse et Saint-Pierre, dansent au milieu de formes plus abstraites bleues, jaunes ou orange.

Street art Saint-Jean-Cap-Ferrat Murielle Tisserand
Fresque de Murielle Tisserand – Saint-Jean-Cap-Ferrat

Elle est aussi à l’origine de la magnifique pieuvre face à l’Ecole de la Mer. L’animal est à la fois drôle parce qu’il joue avec les éléments déjà présents sur le mur et poétique parce qu’il sollicite notre imaginaire marqué par les monstres marins et la lecture de Jules Verne.

Street art Siant-Jean-Cap-Ferrat
Murielle Tisserand Pieuvre
La pieuvre de Murielle Tisserand – Saint-Jean-Cap-Ferrat

Mais Saint-Jean-Cap-Ferrat possède aussi d’autres oeuvres de street art plus underground. Il faut aller à la Carrière, au début du sentier du littoral pour les admirer. Sur les ruines des bâtiments qui servaient autrefois à la gestion du gisement vous pourrez notamment apercevoir le travail de Faben et de Artmor1. Le premier a laissé sur les murs son MR LOVE, petit bonhomme coloré à la tête en forme de coeur. Un personnage qui est en quelque sorte l’avatar de l’artiste porté par l’envie de diffuser des « positives vibes ».

« Love is Here » par Faben

Le deuxième a déposé au pochoir quelques images d’autres artistes qui l’inspirent comme Agnès Varda ou Banksy par exemple.

Le bleu, entre ciel et mer

Une fois cette déambulation dans l’univers du street art achevée la promenade se poursuit entre le bleu du ciel et celui de la mer. De la Carrière il faut emprunter le sentier littoral pour longer la côte au plus près. La première partie est cimentée et d’accès facile.

Panneau situé un peu avant la Carrière

Le large offre un grand bol d’air. Parfois vous apercevrez un pêcheur en train de relever ses filets tandis que plus loin sur l’horizon flottent quelques voiliers. En été, attention à bien vous couvrir la tête et à vous badigeonner de crème solaire. L’action du soleil est rendue très intense par les rochers blancs déchiquetés qui longent le chemin.

Bientôt vous passerez à côté du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat. Vous pourrez y observer l’impressionnant funiculaire qui fait le lien entre l’hôtel et sa mythique piscine d’eau de mer construite en 1939.

Le phare est bientôt accessible après avoir une courte ascension un peu abrupte.

La côte découpée sur le sentier littoral à Saint-Jean-Cap-Ferrat

A l’extrémité de la presqu’île il signale l’entrée de la rade de Villefranche. Il ne se visite pas.

Poséidon devant le phare de Saint-Jean-Cap-Ferrat
Poséidon veille sur la pointe de la presqu’île

Au-delà du phare le sentier se poursuit un peu plus à la verticale sous les pins parasols et avec de superbes vues vers Nice.

Cette petite marche ne présente pas de difficulté majeure si ce n’est la remontée depuis la plage de Passable. Je n’ai pas compté le nombre de marches mais il faut garder le rythme et le souffle!

Attention cependant à ne pas emprunter ce chemin en cas de tempête, quelque soit la saison. Vous pourriez être emporté par une vague.

Comment s’y rendre?

Si vous venez en voiture vous pouvez vous garer gratuitement au port entre le 1er octobre et le 30 avril. En dehors de cette période cela deviendra difficile de trouver une place. Privilégiez alors les transports en commun avec les lignes interurbaines Zou!

Trajet de la ligne Bus Zou 06 LR 100

Et s’il vous reste une autre demi-journée profitez-en pour visiter la Villa Ephrusi de Rothschild et son magnifique jardin. Il porte en lui la trace des recherches botaniques initiées au XIX° par le botaniste Gustave Thuret sur un autre cap voisin, la cap d’Antibes. Pour en savoir plus, suivez le lien!

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.